chat qui dort sur le dos
Etre mieux dans mon corps

Quelles sont les différentes techniques de relaxation ?

Nous vivons à toute allure, accumulons du stress, le surmenage, voire même la déprime et ne parvenons plus « lâcher prise ». Cette expression est un peu à la mode ces dernières années car il est devenu indispensable pour notre équilibre physique et mental de savoir nous déconnecter. Et pourtant ce n’est pas si simple, il faut un véritable entrainement pour parvenir à écouter son corps et à se défaire de ses problèmes et préoccupations.

C’est pourtant en nous prenant en charge que l’on peut contribuer à notre propre épanouissement : un esprit sain dans un corps sain… Pour m’aventurer un peu plus sur cette voie j’ai voulu me mettre à la pratique de la relaxation, et là j’ai rapidement été noyée parmi les nombreuses techniques qui existent : yoga, massages, taï chi, Qi gong, sophrologie, méditation, auto-hypnose, … en tant que novice la matière je me suis posé la question des principales différences entre toutes ces pratiques. Est-ce qu’elles relèvent de la médecine ? Quelles sont leurs origines ? En quoi consistent-elles ? Qu’apportent-elles comme bienfaits pour le corps, pour l’esprit ? Avant de me lancer une quelconque pratique j’ai d’abord voulu trouver les réponses à mes questions et voici ce qui ressort de mes recherches.

« Le plus haut degré de la sagesse humaine est de savoir plier son caractère aux circonstances et se faire un intérieur calme en dépit des orages extérieurs »

Daniel Defoe – aventurier et écrivain anglais (1660 – 1731)

Pour commencer, ce sont tous des outils-disciplines-méthode-pratiques-procédés-médecines douces (ce ne sont pas les termes qui manquent), permettant d’entretenir sérénité, équilibre et bien-être, elles touchent donc aussi bien au corps qu’à l’esprit puisqu’il est question de trouver un équilibre, une harmonie entre les deux. Il ne s’agit pas de pratiques médicales, même si certaines s’inspirent de médecines traditionnelles et que parfois les médecins s’y intéressent de très près (la relaxation est notamment utilisée par les psychothérapeutes, certains médecins, psychomotriciens, kinésithérapeutes ou infirmiers).

En effet, beaucoup de pratiques font plus ou moins référence à de très vieilles techniques issues du bouddhisme(originaire d’Inde au Ve siècle avant Jésus-Christ). La méditation par exemple est très ancienne puisqu’on la retrouve dans les religions monothéistes (dans le judaïsme : apprendre les textes sacrés de la Torah et les décortiquer pour les interpréter, dans le christianisme : exercices spirituels de saint Ignace ou mémoriser et ruminer des textes sacrés, dans l’islam : méditation coranique – taffakur et soufisme, ou encore l’hésychasme chez les orthodoxes), dans les spiritualités asiatiques (dans les traditions hindouiste, le jaïniste et le bouddhisme), la méditation vise à atteindre le nirvãna, ou encore dans la méditation laïque qui remonte à la philosophie de l’Antiquité gréco-romaine : la méditation philosophique consistait à mémoriser et à se répéter les grands principes de la doctrine de l’école choisie par le disciple, des exercices spirituels étaient proposés pour pénétrer dans « sa citadelle intérieure ». Si la relaxation est pratiquée depuis aussi longtemps c’est parce qu’elle permet d’apaiser le corps et l’esprit.

Depuis quelques dizaines d’années ces techniques sont prisées en occident et utilisées notamment dans le cadre du développement personnel car elles permettent d’améliorer la concentration en empêchant les pensées intrusives et la rumination mentale. Elles participent à une meilleure hygiène de vie et à la réduction du stress et de l’anxiété. De plus on leur prête de nombreuses vertus comme celles d’apaiser les douleurs musculaires et articulaires, l’asthme, diminuer la pression artérielle, stimuler le système immunitaire, réduire les troubles du sommeil, atténuer les effets de burnout et surtout favoriser le sentiment de bien-être.  

Pour bien comprendre les effets de chaque méthode il est nécessaire de comprendre comment notre corps fonctionne. Notre système nerveux est constitué de deux parties : le sympathique et le parasympathique. Le premier s’active en cas de stress et provoque tension musculaire et accélération du rythme cardiaque tandis que le second, à l’inverse, permet de retrouver le calme, réduire le rythme cardiaque, la décontraction musculaire. Par ailleurs esprit et corps ont une influence l’un sur l’autre. En effet, notre corps sécrète des hormones qui ont une influence sur notre esprit. Par exemple, pratiquer un effort physique intense permet d’évacuer les hormones de stress. A l’inverse notre esprit peut influencer notre corps. Des études démontrent que la méditation et la relaxation ont le pouvoir d’agir sur le cerveau notamment en modifiant l’organisation du réseau neuronal pour apporter paix et bien-être.

Pour pratiquer la relaxation il est bon de se mettre dans un environnement propice à la détente (une pièce calme, pas trop éclairée ni trop chauffée), de porter des vêtements confortables (ni trop chauds ni trop légers, plutôt lâches pour être libre de tout mouvement), on peut allumer des bougies, mettre des huiles essentiels et/ou encore de la musique. Certaines pratiques nécessitent du matériel (tapis, coussin, …).

Une multitude de techniques ont vu le jour autour de la relaxation, leur objectif est toujours plus ou moins le même mais les pratiques diffèrent un peu. J’ai essayé d’en recenser le plus possible mais j’en ai probablement oublié. Je vous fais confiance pour m’indiquer les méthodes miracles que j’aurai pu oublier de zapper ,) . Voici donc un aperçu des nombreuses méthodes, il y en a pour tous les goûts. Pour plus de détails laissez-vous guider vers les autres articles de ce blog.

Les techniques s’appuyant sur L’ESPRIT

Dans cette catégorie j’ai regroupé toutes les méthodes de relaxation qui font appel au mental. Nous y retrouvons donc :

– le training autogène

Qui consiste à apprendre à se relaxer soi-même pour réduire les tensions et le stress en utilisant l’autosuggestion.

– la méditation

Qui consiste à entrer en haute concentration (sans avoir de pensées parasites), apprendre à se focaliser sur le moment présent, sur son corps ou un point du corps en particulier, sur une sensation, sur sa respiration et/ou son esprit.

– la pleine conscience (ou mindfulness)

Qui consiste à trouver le calme intérieur en se déconnectant de ses pensées pour être pleinement conscient de l’instant présent et observer un point précis sans jugement, avec curiosité et bienveillance.

– la visualisation guidée

Qui consiste, comme son nom l’indique, à utiliser la visualisation pour imposer des images précises à l’esprit.

– la sophrologie

Qui consiste à passer par différents états de conscience et niveaux de vigilance pour transformer les ressentis négatifs en pensées positives. La méthode utilise notamment la suggestion, respiration et des postures.

– l’hypnose et l’auto-hypnose

Qui consiste à amener le patient dans un état de bien-être via la suggestion, la visualisation et l’utilisation d’un langage positif pour diriger la pensée. Cette méthode permet d’atteindre l’inconscient.

Retrouvez bien plus de détail sur ces techniques dans l’article Entraînez votre esprit à la relaxation.

Les techniques s’appuyant sur LA RESPIRATION

En permettant une meilleure oxygénation de l’organisme ces méthodes ont de nombreux bienfaits sur notre corps. Elles permettent notamment la détente et la diminution des tensions, de l’anxiété et du stress, la réduction de la tension artérielle ainsi que l’apaisement et une meilleure gestion des émotions et cela de manière rapide. On trouve les méthodes suivantes :

– la relaxation abdominale

Qui consiste tout simplement à retrouver la respiration naturelle que nous utilisions à la naissance, c’est à dire par le ventre.

– la respiration du carré

Qui consiste à pratiquer une respiration par le nez qui est égale dans l’inspiration et l’expiration.

– la cohérence cardiaque

Elle consiste à contrôler la respiration pour modifier le rythme cardiaque.

Retrouvez tout les détails concernant ces techniques dans l’article Détendez-vous, respirez !

Les techniques s’appuyant sur LE CORPS

Nous allons maintenant citer méthodes de relaxations qui passent pas le corps. Attention, « sportives » ne veut pas dire qu’il faut être un(e) athlète pour les pratiquer, vous verrez que toutes sont à la portée de chacun.

– le yoga

Qui consiste à réaliser des postures favorisant à la fois la souplesse du corps, la réduction des tensions musculaires, la capacité respiratoire mais aussi l’attention, l’écoute, la concentration et la connaissance de soi.

– les pilates

Qui consiste à muscler son corps et travailler son équilibre en douceur.

– la relaxation musculaire progressive

Qui consiste à identifier ses groupes musculaires et à les contracter/décontracter l’un après l’autre tout en se focalisant sur les sensations de tension et détente.

– les massages relaxants

Qui consiste au pétrissage des muscles et à des pressions sur l’ensemble du corps, le plus souvent avec des huiles de manière à supprimer les tensions.

– le stretching

Qui consiste à pratiquer des exercices d’étirement pour délier les articulations et étirer les muscles du corps, permettant ainsi de réduire le stress et les tensions.

Retrouvez tous les détails de ces méthodes de relaxation sportive dans l’article Entraînez votre corps à la relaxation.

Les techniques s’appuyant sur L’ENERGIE

Ces méthodes permettent de maîtriser et/ou rééquilibrer le Qi (flux énergétique, prononcé « tchi ») .

– le shiatsu

Qui consiste en un massage énergétique permettant le rééquilibrage du Qi.

– le Qi gong

Qui consiste à se concentrer sur son corps au travers de postures et mouvements (un peu comme pour le yoga) qui sollicitent la concentration sur son corps et sa respiration.

– le Tai-Chi ou Tai-Chi-Chuan

Qui consiste en une sorte de chorégraphie, un enchaînement des mouvements fluides et souples pour favoriser le flux d’énergie dans le corps.

– le reiki

Qui consiste à guérir grâce au champs d’énergie présent autour du corps. Un praticien prodigue les soins par imposition des mains sur le corps.

Retrouvez plus de détails sur ces techniques dans l’article Les pouvoirs de l’énergie pour se relaxer.

Les techniques s’appuyant sur les ZONES DE RÉFLEXE

Ces méthodes sont basées sur le fait que chaque organe ou fonction physiologique est relié à un point précis sur le corps. Par stimulation de ces points on peut donc agir sur les tensions internes, libérer l’énergie et rétablir l’équilibre du corps.

– la réflexologie

Qui utilise le massage ou la pression de points particuliers dans les mains, les pieds et/ou les oreilles avec le bout des doigts ou encore un bâton (ou stylet) en bois.

– l’acupuncture

Qui consiste à planter de fines aiguilles sur des points spécifiques du corps de façon à réguler l’énergie des méridiens.

– l’acupression (ou digitopuncture)

Qui consiste également à stimuler des points spécifiques du corps mais cette fois avec les doigts.

Retrouvez ces méthodes plus en détail dans l’article La relaxation, une question de réflexes !

Les techniques plus CLASSIQUES

Nous venons de voir de nombreuses techniques nécessitant le plus souvent un certain apprentissage et un accompagnement, voire même le recourt à un thérapeute, mais ce ne sont pas les seules. Il existe d’autres méthodes de relaxation beaucoup plus classiques.

– l’exercice physique

Il y en a pour tous les goûts en ce qui concerne cette méthode (marche, pratique d’un sport, exercices de gymnastique, sexe, …). A pratiquer avec régularité.

– la musique

Simple et à la portée de tous, il suffit de s’installer confortablement, assis ou allongé, et de se concentrer sur la musique en oubliant tout le reste.

– le chant

Posture, respiration et vibrations émises sont les clés (vues dans d’autres techniques) qui vont permettre d’accéder à la relaxation .

– le rire

Qui permet d’atteindre le bien-être physique et mental via la production d’hormones telles que la dopamine, l’endorphine et la sérotonine.

– le sauna, le hammam et le spa

Qui permet de détendre les muscles et le mental et de favoriser la respiration.

C’est méthodes sont plus connues mais si vous cherchez plus de détails suivez le lien vers l’article Ces techniques classiques pour vous relaxer.

On fait le point …

Voilà, nous avons fait un petit tour d’horizon des différentes méthodes de relaxation qu’il est possible de pratiquer et nous avons pu constater qu’elles visent toutes les mêmes bienfaits : l’harmonie et le bien-être du corps et de l’esprit. Elles débutent par une phase de relâchement au niveau des muscles et de l’esprit pour nous emmener ensuite à prendre conscience de notre corps et de nos pensées et enfin à retrouver l’équilibre entre les deux pour éliminer le stress et apporter la paix intérieure. Elles nous permettent de mieux nous connaître et nous maîtriser. La plupart du temps elles agissent aussi bien en préventif qu’en curatif.

Il est donc assez difficile de faire un choix entre l’une ou l’autre. Je crois que ce qui doit faire pencher la balance est plus la manière de pratiquer car si l’on veut s’investir durablement dans la relaxation il faut que cela répondre à nos besoins et contraintes d’emploi du temps.

  • Solo ou collectif : la plupart des méthodes peuvent être pratiquées seul(e) mais il est parfois utile d’apprendre les différents exercices avec un praticien/thérapeute dans un premier temps pour ensuite pouvoir les reproduire. Certaines pratiques se font nécessairement avec un thérapeute (shiatsu, reiki). Des séances individuelles ou collectives sont généralement proposées et si l’on veut poursuivre on peut ensuite utiliser des enregistrements, vidéos sur Internet ou encore des applications (par exemple Petit Bambou pour la Méditation).
  • Durée et fréquence : certaines pratiques demandent plus d’investissement (Sophrologie, cohérence cardiaque, …) que d’autre (shiatsu, reiki, …) car elles cherchent le bien-être sur le plus long terme et non un état de relaxation immédiat et parce qu’elles ont besoin d’être pratiquées de manière régulière pour révéler tout leur potentiel.
  • Matériel : la plupart des méthodes que nous avons vues ne nécessitent pas ou que peu de matériel (tapis), mais d’autres peuvent demander un peu plus d’investissement (les pilates).
  • Tarif : il est certain qu’une séance dirigée par un thérapeute (hypnose, reiki, acupuncture, …) coûtera plus cher que de pratiquer d’autres méthodes (respiration du carré, …).

J’espère en tout cas que, comme moi, vous cernez mieux en quoi consiste chacune de ces méthodes et que vous avez identifié celle(s) qui pourrai(en)t vous convenir. Je pense que pour faire son choix il peut être utile de regarder des vidéos YouTube de diverses séances pour se faire une idée plus précise de ce qui nous correspondrait le mieux et si possible de faire des essais via des cours gratuits (généralement proposés avant toute inscription). Pour ma part j’ai déjà eu l’occasion de pratiquer quelques séances de sophrologie sur mon lieu de travail (séances proposées entre midi et deux) et j’avoue que cela m’a bien aidée pour gérer la colère que j’avais en moi à l’époque. Je suis donc convaincue par la méthode et j’ai envie de l’essayer pour accompagner mon deuxième accouchement dans quelques mois. J’ai aussi bien envie de m’essayer à la méditation pour tenter quelque chose d’un peu plus spirituel et j’ai d’ores et déjà acheté une séance d’auto-hypnose car cela m’intrigue particulièrement, j’ai hâte de la débuter. Je vous ferai un retour très prochainement sur ces expériences.

Et vous ?

Si vous avez déjà pratiqué une ou plusieurs de ces disciplines n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience. Ce que vous avez apprécié, moins aimé, les bienfaits que vous avez ressenti, … Peut être que votre point de vue pourra aider ceux qui ont du mal à choisir. Relaxez-vous et n’oubliez pas :

« L’apaisement réside en chacun de nous »

Tenzin Gyatso (14e et actuel Dalaï Lama) – chef spirituel des tibétains de confession bouddhiste

Author

angee.myblog@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *