Homme qui remercie le ciel
Etre mieux dans ma tête

La gratitude, faites en une véritable hygiène de vie

Vous êtes une personne bien éduquée et très polie et vous n’hésitez pas à dire merci quand vous recevez quelque chose, mais la gratitude va bien au-delà de ça. Nous avions commencé à aborder le sujet dans l’article Découvrez le pouvoir de la Loi de l’Attraction et nous allons essayer d’aller plus loin ici pour bien comprendre le concept et ses bienfaits pour notre objectif de vie meilleure.

Qu’est-ce que la gratitude ?

La gratitude correspond au fait d’éprouver un sentiment de reconnaissance pour ce que l’on a, pour ce que l’on vit. C’est une valeur très importante, souvent citée comme étant l’un des piliers de la psychologie positive qui étudie l’épanouissement. On peut également qualifier la gratitude d’émotion ou humeur positive.

« La gratitude est l’ingrédient par excellence qui donne à notre vie une saveur de plénitude ».

Vincent Poscente – auteur spécialiste des affaires né au Canada

Éprouver de la gratitude ne consiste pas à dire « merci » pour un oui ou pour un non comme nous l’enseignent les règles de politesse. Il s’agit de ressentir réellement de la reconnaissance. Cela se traduit par une chaleur que l’on ressent dans notre corps. Le phénomène se passe dans le cœur ou le ventre plutôt que dans la tête. Pour cela il ne faut pas tenter de refouler nos émotions, il faut les laisser nous submerger pour être pleinement envahi par la positivité. C’est notre conscience qui s’exprime et non notre cerveau alors il ne faut pas essayer d’intellectualiser les choses.

Au premier abord je pensais que la gratitude était une affaire de religion mais ce n’est pas forcément le cas. Bien sûr on peut exprimer de la gratitude envers Dieu mais aussi envers soi, la vie, l’Univers, la nature, …

Plus concrètement, ce ne sont pas forcément les choses complexes et grandioses qui nous rendent heureux, on peut éprouver de la gratitude pour ce que l’on a : un toit, un emploi, une famille, des amis, une bonne santé, deux jambes et deux bras, tout simplement un cœur qui bat… Mais également pour des petits instants que l’on vit et qui nous font nous sentir bien, nous sentir vivants. Par exemple en voyant le sourire d’une personne, en appréciant une tasse de thé, une friandise ou un plat, en admirant une photo, le lever du soleil ou en écoutant une chanson, en humant le parfum d’une fleur, en sentant les rayons du soleil sur son visage, en recevant une attention particulière de la part de quelqu’un, en se défoulant au cours d’une séance de sport, en ayant un fou rire, …

Les instants susceptibles de nous émerveiller ne manquent pas pour peu que l’on garde l’esprit ouvert et que l’on décide de vivre dans l’instant présent (en pleine conscience) pour savoir les capter au mieux.

Nous oublions trop souvent à quel point nous avons de la chance. Nous considérons ce que nous avons comme des acquis et c’est pourquoi nous ne pensons même pas à avoir de la gratitude pour cela.

Il se dit que le fait de savoir éprouver de la gratitude est une clé pour accéder au bonheur et au succès, mais pas seulement. Voyons maintenant les bénéfices d’une pratique de la gratitude.

Pourquoi l’exprimer ?

Tout d’abord, le simple fait d’être reconnaissant pour les choses que l’on a dans sa vie permet d’entrer dans la joie de vivre et donc d’être plus heureux. Cela fait naître le sentiment d’avoir trouvé un sens à sa vie, de retrouver de la motivation. En ouvrant notre cœur pour exprimer la gratitude on laisse circuler une sorte de flux d’énergie positive qui permet en retour de diffuser de l’amour et de la positivité. Ainsi on entre dans un cercle vertueux. Cela rappelle grandement le principe de la loi de l’attraction vu dans l’article cité en introduction.

Ensuite parce que c’est bon pour notre santé. Les chercheurs ont démontré qu’exprimer de la gratitude active les neurotransmetteurs qui produisent de la dopamine et de la sérotonine, les hormones du bien-être que nous avons souvent citées sur ce blog. Par ricochet cela agit sur notre santé physique et mentale et permettrait même ainsi de prolonger notre espérance de vie.

D’autre part, en plus du bien-être moral et mental qu’elle permet de ressentir, on note aussi un bien-être social. En effet la gratitude est considérée comme une forme d’intelligence émotionnelle tant ses bienfaits sont positifs sur les relations aux autres et les interactions sociales. L’être humain étant naturellement tourné vers les autres, faire preuve d’altruisme procure beaucoup de sensations positives. La gratitude fait du bien lorsque l’on la ressent envers ce qui nous entoure mais également quand on la reçoit de la part de quelqu’un. De plus, le fait d’éprouver de la gratitude permet de se sentir vivant et beaucoup moins seul car elle est forcément provoquée par quelque chose d’extérieur.

Enfin exprimer sa reconnaissance permet aussi d’apprendre à relativiser, à prendre du recul sur notre vie. On va constater petit à petit qu’une quantité importante de petites choses font que l’on n’est pas autant à plaindre que ce que l’on pensait et, par la même occasion, qu’il y a des personnes plus à plaindre que nous.

Les bienfaits sont donc multiples mais également profonds et durables. Mais concrètement, comment on s’y prend ?

Comment l’exprimer ?

Dans notre société, nous n’avons pas appris à prêter attention aux instants positifs. Pire, on a plutôt pris l’habitude de focaliser notre attention sur les choses négatives, beaucoup d’entre nous voient le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Mais c’est justement quand la vie ne nous donne pas ce que l’on souhaite que la gratitude va libérer toute sa puissance. Il faut rééduquer notre cerveau, faire une sorte d’autosuggestion positive. L’idée principale est de cesser de passer du temps à nous plaindre pour le consacrer à remercier ce qui nous entoure.

Il est très facile de mettre en place une routine permettant d’exprimer sa gratitude. Il suffit de décider des moments auxquels on veut s’y consacrer et mettre en place un rituel.

  • Au réveil par exemple. Avant de se lever du lit, pourquoi pas en gardant les yeux fermés, on essaie de lister au moins 3 gratitudes pour bien démarrer la journée.
  • Au coucher. Tel un débriefe de la journée, on repense aux moments que l’on a appréciés. Le Docteur Robert Emmons de l’université de Californie a prouvé que faire cette démarche juste avant de s’endormir permet d’avoir un meilleur sommeil, plus profond et plus long et de dissiper d’éventuelles douleurs chroniques.

On peut partager ses gratitudes à l’oral avec quelqu’un (son conjoint, sa famille) ou les garder pour soi. Dans tous les cas l’exercice doit se faire sans jugement.

On peut les écrire dans un petit carnet généralement appelé « cahier ou journal de gratitudes ». Cet exercice est même encore plus intéressant car au fil des jours on verra la liste de choses pour lesquelles on ressent de la gratitude s’allonger et on comprendra alors plus facilement la chance que l’on a.

On peut également utiliser une « pierre de gratitude« . L’idée étant de choisir une pierre que l’on garde sur soi ou que l’on laisse en évidence quelque part et qui, dès qu’on la voit ou la touche, nous rappelle d’exprimer une reconnaissance. Comme une sorte de petit rappel pour ne pas oublier de faire notre exercice de gratitude.

On peut enfin écrire une « lettre de gratitude ». Elle permet de mesurer la profondeur de la relation que l’on a avec quelqu’un en exprimant comment serait notre vie sans cette personne. C’est un exercice est très puissant car le cerveau est incapable d’éprouver du ressentiment ou de la colère s’il est au même moment connecté au sentiment de reconnaissance.

Au début on ne va peut-être pas trouver beaucoup d’exemples de bons moments vécus dans la journée. Ce n’est pas parce qu’il n’y en a pas eu, c’est tout simplement parce qu’on ne sait pas encore bien apprécier le moment présent et qu’on n’arrive pas à les identifier. L’exercice va demander un petit effort dans ce sens au début mais il faudra absolument poursuivre pendant environ 21 jours, durée généralement observée pour acquérir une nouvelle habitude. Vous verrez que rapidement on prend le coup et ensuite c’est comme un challenge, on a envie d’allonger la liste alors on est à l’affût du moindre sentiment de bien-être et on cherche même à en provoquer de nouveaux. Au final pratiquer la gratitude se fera tout à fait naturellement.

Petite astuce pour ne pas perdre de temps : inutile de chercher la gratitude dans les choses matérielles, les études démontrent que ce n’est pas vraiment ce qui nous rend heureux. Au contraire, être matérialiste amènerait plutôt à être déprimé et insatisfait car cela renvoie aux notions de manque et de frustration (cf l’étude « Why are materialists less happy? » – Pourquoi les matérialistes sont-ils moins heureux? réalisée par l’université de Baylor au Texas).

« Quand tu vois ce qui manque, tu entres dans le monde de l’envie.
Quand tu vois ce que tu as, tu entres dans le monde de la gratitude. »

Gerard Szymanski – Enseignant en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) en France

Personnellement je fais l’exercice le matin au réveil, sans forcément prendre de notes, simplement pour me booster avant de me lever. Je remercie les choses que j’ai dans ma vie: la chance d’avoir mon Homme à mes côtés, celle d’avoir des enfants gentils et aimants, celle d’avoir un toit et de ne manquer de rien, celle d’être en bonne santé, … Puis je repense à quelques instants vécus et savourés les jours précédents. Je sais que j’ai encore une bonne marge de progression pour que cette pratique soit complètement naturelle chez moi mais je note déjà un grand apaisement dans ma vie depuis que j’exprime ma gratitude. Je n’ai plus de colère en moi, je vois la vie et l’avenir plus sereinement.

« Ce n’est pas le bonheur qui nous remplit de gratitude; c’est la gratitude qui nous remplit de bonheur. « 

Frère David Steindl-Rast – moine bénédictin américain catholique, auteur et conférencier né en 1926.

Et vous, envers quoi exprimez-vous de la gratitude ?

Author

angee.myblog@gmail.com

Comments

Koumal
11 décembre 2019 at 12 h 45 min

Et si on est en plus optimiste, c’est le cocktail gagnant !!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *